Avance, recule, comment veux-tu que je te manipule ?

Publié le par Leussain

Bangeourre.

Aujourd'hui, nous allons procéder à un exercice de manipulation mentale. Je suis le gourou-marabout-imam-mentaliste, tu es le cobaye, la victime volontaire, le gogo pigeon, le patient zéro pointé. Tu vas voir, c'est très fort, presque autant que les techniques d'hypnose de Messmer le fascinateur, qui non content de plonger dans des transes zincroillabes des pseudos stars en mal de notoriété, parvient à faire croire à des dizaines de milliers de téléspectateurs que tout ça est vrai, pas bidonné du tout ! C'est con un public. Plus qu'il est nombreux, plus qu'il est con. Un public de TF1 c'est encore beaucoup plus con. Le public de TF1 réuni dispose même pas de système nerveux.

Mais je me proposais de te manipuler. Attention, faut jouer le jeu, comme les pseudo-stars sous hypnose aux égos surdimensionnés, sinon ça marche pas !

Bien, on commence. Du regard, suis ton épaule droite. Il y a un truc assez mou qui y est attaché, c'est ton bras. Suis-le jusqu'à son extrémité, il va se ramifier en cinq protubérances (sauf si t'es menuisier ou boucher, auquel cas t'en as peut-être que trois ou quatre). Soulève cette partie de ton anatomie que les médecins appellent « main », et pose la délicatement sur l'objet oblong placé à droite de ton clavier (ou à gauche, si t'es un putain de gaucher qui fait rien comme tout le monde). Bien.

Quand tu déplaces cet objet nommé « souris », une flèche se déplace en simultané sur l'écran de ton ordinateur. Oui, je sais, c'est hallucinant. C'est pas magique, c'est technologique. Bien.

Tout en bougeant ta main, essaie d'amener cette flèche dans le cadre blanc situé sous « S'abonner », à la droite de ton écran. Tu vas voir, c'est pas compliqué, même mon vieux y arrive. Clique sur le bouton gauche de la souris au moyen de ton index, tu sais, ce doigt qui te sert à faire de la spéléo dans ton pif ou la chattounette de madame, ce doigt qui servait au français de souche à désigner les juifs en 40, ce doigt qui te permet de soulager les hémorroïde en les oignant de vasodilatateur, ce doigt salvateur qui permet de faire décoller n'importe quelle fille en cas d'avarie pénienne, bref clique avec ce doigt coincé entre le majeur et le pouce.

Attention, là il va te falloir produire un intense effort intellectuel. Bah oui, t'es pas en train de regarder une émission d'Arthur. Il te faut entrer ton adresse e-mail, puis valider.

Et voilà t'es tombé dans mon piège ; si tu as suivi le processus, tu viens de t'abonner à mon blog, sans t'en rendre compte. Ah, comment je t'ai enfumé ! Comment je t'ai retourné le cerveau ! Aux frontières de l'esprit, je navigue ! Je suis plus fort que Messmer. Moi je pigeonne à distance. Tu peux être au sommet du Kilimandjaro, au fond de la fosse des Mariannes, je t'atteins quand même. Le pouvoir des mots ! Du moment que t'as un de mes bouquins avec toi. Au revoir.

Publié dans Porte-nawak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article