Barbare motus.

Publié le par Leussain

Et voilà, ça devient une habitude, les ZZ Top ont encore frappé. Cette fois, c'est par contingents de dix-sept otages qu'ils trucident. La réduction des cous, vous comprenez...

Comme on manquait de bons artisans, les bouchers de dieu ont importé de la main d'œuvre étrangère : deux français, avec des prénoms bien franchouillards, pas du tout à consonance maghrébine : Michael et Maxime, 22 ans tous les deux. Je pourrais te retracer leur parcours -- le "parcours d'une dérive", dirait-on dans un média convenable -- en récoltant et compilant des infos. Mais tu perdrais ton temps à essayer de comprendre ce qui a amené deux types élevés dans un état laïc et démocratique, où finalement on n'est pas si mal que ça, à prendre des billets d'avion pour aller égorger des quidams en Arabie, pendant que le RSA continue sans doute a leur être versé.

Moi, à 22 ans, j'étais certainement un peu con et naïf, j'avais un tas de rêves dans la tête, vivre de ma plume, baiser un tas de filles faciles, gagner de l'argent et rouler en caisse de sport. Mais décapiter des gens ? Arracher des putains de têtes humaines ?

Je vais être sérieux deux secondes, promis ça n'arrivera plus avant longtemps. J'ai de l'empathie pour mes congénères. Ainsi, si je n'excuse nullement les lâches attentats, si j'exècre la xénophobie, j'arrive quand même à comprendre ce qui peut parfois dans un contexte pousser un être humain à se ravaler au rang d'animal sanguinaire, et même ce qui peut pousser un martyr à se faire péter dans la foule, entraînant la mort d'innocents. Ce qui peut pousser un lycéen à commettre une fusillade parmi ses anciens camarades, et ce qui peut pousser une ethnie à en exterminer une autre, ça devient déjà nettement plus nébuleux, pourtant ça me semble moins effrayant que ce qu'ont accompli ces deux "moudjahidine".

J'arrive à comprendre qu'on ne se trouve pas à sa place dans une société donnée. Il y a en tout être humain une violence qu'il faut extérioriser. La plupart des gens se contentent de choper une manette et de jouer à GTA V, de taper sur leur gonzesse une fois de temps en temps, de regarder le Trône de Fer, ou encore d'aller faire un squash. Les plus désœuvrés vont brûler des voitures et casser des vitrines, ou caillasser des flics. Mais Maxime et Michael, eux, un jour ils se sont levés la trique à l'air, ont constaté leur vide existentiel, et se sont demandé ce qu'ils allaient faire de leur vie. Comme, sans doute, ils étaient trop teubés pour percer dans la finance, qu'ils n'étaient ni artistes, ni sportifs, ils se sont dit : "Je vais me convertir à l'Islam et je vais aller faire le Jihad en Syrie." C'est ainsi qu'est née leur passion pour le meurtre, j'imagine. Le tuning de voiture, c'était pas leur truc. Et de s'inscrire sur des forums pour apprendre comment décapiter proprement un homme et comment réaliser une vidéo bien montée de sa dernière petite barbarie organisée, et de créer un compte twitter pour vomir sa haine en 140 caractères. Boucherie et cinéma, tchi-tcha. Apprendre et faire tout ça froidement, avec méthode. Ah ça doit être comique sur les forums du Jihad :

-- kikoo les barbus, qqun sauré comman fair un détonateur pas chère ?

-- Ouais, moi, jen é fai 1 ac le zonotone de min pépé. LOL, MDR.

-- Non mé sérieu, jé un attintat demain matin, aidé moi les gars !

C'est dans ce genre de cas où le concept de mal absolu prend tout son sens et où les psychologues, les biologistes comme les philosophes ne peuvent qu'abdiquer. Les idées, comme les maladies virales, sont contagieuses ; le hic c'est que les plus dangereuses sont les plus virulentes.

Publié dans coup de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leussain 28/11/2014 04:53

Je vois rien.

serrurier paris 24/11/2014 18:18

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement